La classification en vigueur dans les asiles d'aliéné(e)s : une sous-classification ou un savoir médical polymorphe?

Catherine FUSSINGER

Institut romand d'histoire de la médecine et de la santé, Chemin des Falaises 1, CP 196, 1000 Lausanne 4, Suisse
Tel. 021-3147050, Fax. 021-3147055

 

Les aliénistes du 19e siècle usèrent de leur autorité scientifique auprès des autorités pour exiger la construction de nouveaux asiles selon des critères bien précis ; ils affirmaient notamment que leur organisation spatiale avait un pouvoir thérapeutique. Parallèlement, dans une sorte de système tautologique, ils déclarèrent que la classification des malades pratiquée dans ces asiles prouvait les progrès réalisés par leur discipline.

Toutefois, lorsque l'historien-ne de la psychiatrie s'intéresse à l'organisation de ces lieux, il/elle doit constater que la classification des malades qui y est adoptée ne correspond pas à la nosographie des maladies mentales parallèlement proposées par ces mêmes aliénistes. Face à un tel hiatus, l'on serait tenté de concevoir la classification pratiquée dans les asiles comme une sorte de produit avorté que les aliénistes se seraient vus imposer soit par les pouvoirs publics pour des raisons d'ordre économique, soit par les architectes en fonction d'exigences propres à leur discipline.

L'hypothèse que je souhaiterais discuter dans le cadre de ce congrès prend en partie le contre-pied de cette interprétation : plutôt que de chercher à isoler une théorie médicale pure en localisant les avatars subis lors de sa mise en oeuvre, elle postule que le savoir médical des aliénistes de cette époque comprenait certes un système de références médicales, mais que celui-ci coexistait avec d'autres logiques administratives, architecturales, etc. qui ne leur étaient pas imposées de l'extérieur, mais étaient constitutives de leur savoir.

Ces réflexions sont le fruit d'une étude sur l'architecture des asiles d'aliénés en Suisse romande. En m'intéressant à la conception de ces asiles et à l'évolution des modèles proposés entre 1830 et 1930, j'ai également été amenée à m'intéresser aux débats européens.

 

Panel 4B   (Classification)
Wednesday, 15 September 1999
09.50

The Neurosciences and Psychiatry: Crossing the Boundaries

Joint Congress of the European Association for the History of Psychiatry (EAHP), the European Club for the History of Neurology (ECHN), and the International Society for the History of the Neurosciences (ISHN)

Zurich and Lausanne, Switzerland, 13-18 September 1999