Eléments sur l'origine et les conséquences du concept de plasticité cérébrale dans le développement

François ANSERMET; Giorgio INNOCENTI2

1 Service universitaire de psychiatrie de l'enfant et de l'adolescent, Pédopsychiatrie de liaison au CHUV, 1011 Lausanne, Suisse
2 Département de neuroscience, Karolinska Institutet, Stockholm, Suède

 

L'hypothèse d'une plasticité cérébrale dans le développement, ainsi que de facteurs participant à sa modulation, pourrait conduire à remanier le partage classique dans l'étiologie des troubles mentaux entre des causalités psychiques et organiques considérées comme opposées.

Reste cependant à définir la frontière entre le concept de plasticité et celui de mémoire. Des éléments sur l'histoire de la notion de plasticité cérébrale en rapport avec la théorie de la mémoire seront déduits d'une lecture de l'Esquisse d'une psychologie scientifique de Freud. L'hypothèse de leur reprise par Hebb et par les neurosciences contemporaines sera discutée en perspective de la question du rôle et des caractéristiques de ce qu'est un modèle théorique dans la recherche en neurosciences où, face à la complexité, des hypothèses doivent être formulées au-delà des faits, sur une base empirique inévitablement insuffisante.

 

Panel 4A   (Body-Mind)
Wednesday, 15 September 1999
09.00

The Neurosciences and Psychiatry: Crossing the Boundaries

Joint Congress of the European Association for the History of Psychiatry (EAHP), the European Club for the History of Neurology (ECHN), and the International Society for the History of the Neurosciences (ISHN)

Zurich and Lausanne, Switzerland, 13-18 September 1999